Pavlova marbrée et chantilly aux myrtilles

Mercredi c’était mon anniversaire et puisque j’ai été invité à diner, j’ai quand même voulu préparer le dessert ! Apres mon essaie de fraisier pour l’anniversaire de monsieur, il fallait être originale ! C’était une bonne occasion de tester le pavlova, très populaire déjà chez nos voisins anglophones et qui commence à avoir un franc succès avec les foodies français. Un peu riche c’est vrai, mais très léger en bouche et plein de saveurs. Il peut en effrayer plus d’un au moment de mettre la main à la pâte, mais ne partez pas tout de suite, c’est promis, ma recette de pavlova marbrée et chantilly aux myrtilles est bien plus simple qu’elle n’y parait !

Une bonne pavlova, c’une chantilly ferme et crèmeuse, de jolis fruits bien sucrés et surtout une meringue hyper craquante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur. Le dessert tient son nom en l’honneur de la ballerine russe Anna Pavlova, considérée comme la meilleure danseuse de ballet classique de l’histoire. Lors d’une tournée internationale, elle rencontre son biographe australien en Nouvelle-Zélande, qui inventera ensuite le dessert qui portera son nom. Alors recette australienne ou néozélandaise, c’est une vraie source de conflit, mais ce qui est sûr c’est que le dessert est très populaire dans les deux pays.

J’ai voulu ajouter ma petite touche à ce dessert, et les images de petites meringues marbrées vu sur Pinterest m’ont donné envie d’essayer sur un dessert plus volumineux. Ca a fait son effet et ma recette de pavlova marbrée et chantilly aux myrtilles à eut un franc succès ! Ne soyez pas effrayés par la recette qui est un peu longue, j’ai simplement voulus être bien claire à chaque étapes 🙂

SONY DSC


Pavlova marbrée aux myrtilles

Pour 6-8 personnes

Meringue

  • 4 blancs d’oeufs
  • 1 citron
  • 1 c. à c. de fécule de maïs (Maïzena)
  • 250g de sucre
  • 25g de sucre glace

Chantilly

  • 400 ml de crème liquide (non allégée)
  • 200g de mascarpone

Coulis de myrtilles

  • 100 ml d’eau
  • 50g de sucre semoule
  • 75g de myrtilles (environ une barquettes)

Décoration

  • 1 kiwi
  • 5 fraises
  • une poignée de framboises
  • le reste de votre barquette de myrtilles
  • 2 fruits de la passion

Préchauffer votre four à 120 °C.

Réaliser votre coulis. Dans une casserole à feu vif, mélanger au fouet l’eau et le sucre. Lorsque le sucre est complètement dissout, ajouter les myrtilles. Porter à ébullition puis laisser cuire à feu moyen pendant environ 10min. Le coulis à du épaissir et prendre une belle couleur violette. Mixer le et réserver au frais

Monter vos blancs avec votre jus de citron. Lorsque le mélange commence à être mousseux (environ 3/4min à vitesse moyenne) ajouter votre fécule de maïs en continuant de fouetter. Quand la préparation épaissit, ajouter votre sucre en pluie en 2 ou 3 fois avec environ 1min de décalage entre chaque. Vos blancs vont devenir épais et brillant, vous pouvez ajouter votre sucre glace.

Verser ensuite la préparation sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (si vous souhaitez quelques chose de plus régulier vous pouvez le faire à la poche à douille). Elle doit s’étaler sur environ 15cm de long, mais garder de la hauteur ! Creuser légèrement le centre.

A l’aide d’une cure dent (ou tout autre ustensile pointu) réaliser les marbrures sur la meringue. Tremper le dans le coulis et dessiner directement sur vos blancs montés. Veillez à ne pas trop appuyer. S’il reste du coulis, pas de panique 😉

Enfourner la meringue pendant 1 heure puis laissez la refroidir.

Fouetter votre crème liquide bien froide. Lorsque le mélange épaissit ajouter votre mascarpone. Quand la texture est bien ferme, ajouter le reste de coulis de myrtille (pas de gaspillage !!). Vous obtenez une belle chantilly violette bien ferme que vous pouvez pocher comme bon vous semble au centre de votre meringue marbrée.

Terminer le dessert en disposant vos fruits préalablement lavés et taillés sur votre chantilly.

Astuce(s) du jour :

  • Pour être sûr que vos blancs sont suffisamment montés, ils doivent atteindre la consistance dites de « bec d’oiseau ». En retirant votre fouet du mélange, le blanc au bout doit se courber en prenant la forme d’un bec de rapace.
  • Si vous le souhaitez vous pouvez réaliser des pavlovas aux myrtilles en individuelles, même recette et même technique mais en cuisant vos petites meringues séparément.

SONY DSC

SONY DSC

 Les photos ne sont pas fabuleuses je regrette mais le repas attendait et j’allais me faire taper sur les doigts ! 🙂

Publicités

10 réflexions sur “Pavlova marbrée et chantilly aux myrtilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s